Comment réussir la préparation du loukoum ?

À l’approche d’une cérémonie ou tout simplement des fêtes de fin d’année, on espère trouver des idées de recettes afin de changer le menu festif habituel. À cet effet, le loukoum est un bon compromis. Confiserie orientale, elle garde une part de mystère et fait vibrer les papilles gustatives de vos invités à merveille.

Tout connaître sur l’origine du loukoum

Confiserie orientale, l’explication du surnom du loukoum signifie « le repos de la gorge ». En effet, sa texture moelleuse et gélatineuse participe à la popularité de cette signification. Vous pouvez déterminer la justesse de cet avis et en voir plus en goûtant au loukoum. 

Mais en attendant, la légende raconte que le loukoum a été pensé sous le règne de l’empire ottoman. En effet, très friands des sucreries, les proches du sultan ont aussitôt adopté cette confiserie. 

D’ailleurs cette recette aura valu à son créateur d’être nommé confiseur du palais. Cependant, il est à noter que la confiserie du loukoum est préparée à base de pâte d’amidon et de sucre.

Recette du loukoum

Pour réussir votre recette de loukoum, armez-vous en premier de patience. Ensuite, assurez-vous d’avoir les ingrédients suivants : 

- 500g de sucre semoule, 

- 50cl d’eau, 

- 20g de glucose, 40g de fécule de maïs et 20g de jus de citron, 

- 60g de fécule, 3g de poudre de colorant rouge coquelicot ou n’importe quel autre colorant que vous voulez, 

- 20g de jus de citron. Une fois que ces différentes composantes sont réunies à votre niveau, vous pouvez à présent enchainer avec la préparation de votre loukoum : 

- tout d’abord, posez votre casserole sur un feu doux et versez-y de l’eau, du glucose, du sucre et de l’amidon. 

Pensez à veiller à garder le feu doux sous le mélange. Sans oublier le temps de la cuisson qui doit durer entre 10 et 15 minutes. 

Après cette durée, vous pouvez réserver le sirop obtenu, - Ensuite, prenez une grande poêle et reversez une partie du sirop préalablement obtenu pour le réchauffer. L’étape suivante est celle où vous versez le mélange de la fécule dans le sirop. Bien entendu, vous remuez le tout afin d’obtenir une pâte épaisse. 

Tout en remuant cette dernière, vous devez y ajouter par intervalle régulier le reste du sirop réservé plus tôt, - Enfin, vous pouvez cuire votre loukoum à feu doux.